Menu

PENDANT LE CONFINEMENT, NE PERDEZ PAS LE CONTACT !
Youtube Facebook Parvis Facebook
 DEMEURER EN COMMUNION
La situation actuelle de notre pays nous contraint pour un temps à rester confinés chez nous, éloignés les uns des autres. Or, le propre de notre vie de chrétien est d’être en relation, avec Dieu et les uns avec les autres. Cette communion est particulièrement visible lors de l’assemblée dominicale, nous sommes en effet membres d’un seul corps. Mais comment vivre cette situation inédite ? Il n’y a plus la messe le dimanche ! Nous sommes reclus dans nos maisons, séparés les uns des autres. Votre paroisse, et l’équipe des prêtres qui la sert, vous proposent de vous aider et de vous accompagner dans cette démarche. Lire la suite...

JE REGARDE LA MESSE JE DONNE A LA QUÊTE EN LIGNE JE DÉPOSE UNE INTENTION DE PRIÈRE JE POSE UNE QUESTION A NOS PRÊTRES LES DÉFUNTS DE LA PAROISSE
Les derniers articles...

EDITO 8 décembre 2019 : "l'Avent avec Marie Immaculée"

https://www.saintmaximeantony.org/2019/12/edito-8-decembre-2019-lavent-avec-marie.html

Personne ne vit plus intimement l’avant-naissance de Jésus que sa mère, Marie. Sans m’interdire une relation affective avec Marie, ma Mère, la solennité de l’Immaculée Conception m’invite à un approfondissement de ma foi dans la mission confiée à Marie par Dieu. Ce que Marie Immaculée apprend aux chrétiens en ce temps de l’Avent, de nombreux artistes l’ont exprimé dans des peintures ou des sculptures de la Vierge Immaculée, telle la Vierge couronnée sur l’esplanade du sanctuaire de Lourdes. Son regard tourné vers le ciel m’invite non seulement à rechercher avant tout ‘les réalités d’en-haut’, mais me dit que c’est le Ciel - Dieu - qui a l’initiative de tout, de la Création comme de la Rédemption et donc de la conception immaculée de la Mère du Sauveur. « Le Seigneur a fait pour moi cette merveille ! » - Je vois ensuite que Marie a les mains jointes, dans un geste de prière fervente. Les mains sont ouvertes pour la louange ou l’offrande ; elles sont jointes pour la supplication.

Pour qui donc Marie supplie-t-elle le Père, sinon pour nous, pour moi, son enfant, pour le monde à sauver, pour les pécheurs à tirer du mal qui mène à la mort... ? Elle est la sainte Marie qui ‘prie pour nous, pauvres pécheurs’... Combien doit être forte son intercession en cet Avent 2019, pour qu’à Noël son fils ne se retrouve pas dehors, sur la paille, mais soit bien accueilli par ceux qui fêteront Noël... La particularité des représentations de l’Immaculée, c’est le pied de Marie : il écrase la tête du Serpent tentateur qui fait tomber les hommes dans le péché et la mort. Le Serpent a plus d’une ruse dans son venin pour tromper les hommes, et chaque époque est troublée et égarée par une hérésie particulière. De laquelle demanderons-nous aujourd’hui à Marie de nous préserver ou de nous libérer ? Le consumérisme ? En particulier au temps de Noël, alors même que le Fils de Dieu nous est donné dans la plus grande pauvreté ; l’hyper-individualisme qui nous interdit toute obéissance à autre qu’à nous-mêmes ? Ou la perte de foi en l’Église, en laquelle nous ne voyons plus que le trop humain, oubliant qu’elle est le Corps du Christ et le Temple de l’Esprit... 

« Ô Marie conçue sans péché : priez pour nous qui avons recours à vous ! » Vous toute blanche, toute pure, revêtez-nous de votre fils Jésus, faites-nous retrouver dans la grâce le vêtement blanc de notre baptême, de notre naissance à Dieu. 

Père Robert Witwicki.