Menu



* HORAIRES DES MESSES DOMINICALES *
samedi à 16h30 - dimanche à 9h30 et à 11h
HORAIRES LE MAXILIEN AGENDA INTENTION MESSE SOUTENIR VESTI ST-MAX'
Youtube Facebook Parvis Facebook
Les derniers articles...

Edito 24 janvier 2021 "Cultiver la bienveillance"


La semaine de prière pour l’unité des chrétiens vient de se terminer. Ce début d’année un peu particulier, entre froid et couvre-feu, aura peut-être détourné, pour certains d’entre nous, notre attention de ce sujet si central pour l’annonce de l’Évangile dans le monde d’aujourd’hui.

En effet, il ne s’agit pas essentiellement de prier pour que, entre églises de confession chrétienne, nous trouvions la meilleure articulation de nos structures. Mais il s’agit de prier pour que, chrétiens ayant en nous cette même espérance en la puissance de la Résurrection du Christ, nous portions au monde d’aujourd’hui un même message, pour que l’amour et le respect de l’autre soient les fondements des transformations à venir de nos sociétés.

Le Psaume de dimanche ouvre notre cœur à se mettre à l’école de l’Amour :
« Dirige-moi par ta vérité, enseigne-moi, car tu es le Dieu qui me sauve.
Rappelle-toi, Seigneur, ta tendresse, ton amour qui est de toujours.
»

Parce que Dieu m’aime, parce que Dieu me sauve, il va m’enseigner, il va me conduire vers le Bien et je pourrai alors poser des actes, ici et maintenant, qui feront progresser ma relation aux autres. L’enseignement que nous donne le Pape François dans Fratelli Tutti nous incite justement à développer une valeur souvent évoquée dans notre société actuelle, la bienveillance. En rappelant que c’est un fruit de l’Esprit-Saint (cf Galates 5,22), François nous dit qu’ « Il est cependant possible de choisir de cultiver la bienveillance. Certaines personnes le font et deviennent des étoiles dans l’obscurité » (FT 222). À la fois « libération de la cruauté qui caractérise parfois les relations humaines », « miracle d’une personne aimable », elle « transfigure profondément le mode de vie.» (FT 224).

En ce début d’année, choisissons, nous aussi, de cultiver la bienveillance !

Philippe Laplane, diacre permanent.

"Que nos yeux s'ouvrent" - Prier pour sortir d'une bioéthique aveuglée

 


Le projet de loi révisant la loi de bioéthique revient bientôt devant le Sénat, en deuxième lecture. Le Gouvernement voudrait le faire aboutir sans retard. Ce projet de loi entraîne des risques graves pour notre société en bouleversant l’ordre de la filiation humaine. N’assistons-nous pas à un aveuglement diffus sur la dignité de tout être humain qui vient gratuitement à l’existence et qui doit être accueilli fraternellement ?

Les évêques de France ont souhaité appeler tous les catholiques ainsi que les hommes et femmes de bonne volonté à se tourner vers Dieu en priant et en jeûnant pour Lui demander la grâce de nous ouvrir les yeux à tous et d’être ensemble des artisans du respect de l’être humain dès sa conception.

La paroisse Saint-Maxime vous propose un temps d'adoration 
entre 12h et 14h les vendredis 22, 29 janvier et 5 février 2021.

Voir plus d'infos...

Lecture méditée de la Lettre aux Galates - 25 au 30 janvier

 

Lecture méditée de la lettre aux Galates - un chapitre par jour
> du lundi 25 au samedi 30 janvier 2021 <

Chaque jour nous pouvons lire cette lettre aux Galates, crayon en main pour souligner des éléments : relever un verset, mettre en lumière la manière dont cette lettre est construite, relever les arguments utilisés par saint Paul. Au fil de notre lecture et de notre méditation,
nous pouvons ainsi nous poser des questions concernant notre propre vie.
L’Écriture propose une invitation à mettre en pratique, ce que saint Paul ne manque jamais d’indiquer ; à nous de savoir actualiser cette lettre dans notre propre vie.

Chaque jour, prenons le temps :
1) de lire lentement le chapitre proposé
2) d’écouter la vidéo proposée pour le chapitre (ou de lire le résumé proposé) que vous recevrez par mail chaque jour
3) de noter un verset (avec ses références) que nous pouvons apprendre par cœur
4) de noter une idée ou une résolution que nous suggère notre lecture et notre méditation

 Introduction à la lecture méditée de la lettre aux Galates 


EDITO 17 janvier 2021 "Semaine de prière pour l'Unité des Chrétiens"


 « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance » Jean 15, 1-17


La semaine de Prière pour l’Unité des Chrétiens 2021, du 18 au 25 janvier, a été préparée par la Communauté monastique de Grandchamp. Le thème choisi, « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance » exprime sa vocation de prière, de réconciliation et d’unité dans l’Église et la famille humaine.

Dans les années 1930, des femmes de l’Église réformée de Suisse romande appartenant à un groupe connu sous le nom de « Dames de Morges » ont redécouvert l'importance du silence pour l'écoute de la Parole de Dieu. Elles relancèrent la pratique des retraites spirituelles pour nourrir leur vie de foi, inspirées par l'exemple du Christ qui partit dans un endroit isolé pour prier. Elles furent bientôt rejointes par d'autres membres qui participèrent aux retraites régulièrement organisées à Grandchamp, petit hameau au bord du lac de Neuchâtel. Aujourd'hui, la communauté compte cinquante sœurs, cinquante femmes de différentes générations, traditions ecclésiales, pays et continents. Dans leur diversité, ces sœurs sont une parabole vivante de communion. Elles restent fidèles à une vie de prière, à la vie en communauté et à l'accueil des hôtes. Les sœurs partagent la grâce de leur vie monastique avec les visiteurs et les bénévoles qui se rendent à Grandchamp pour un temps de retraite, de silence, de guérison ou qui sont tout simplement en quête de sens. Pour les sœurs de Grandchamp, la vocation œcuménique n’est pas un choix mais un don, une grâce née d’une pauvreté.

Cette année, crise sanitaire oblige, la traditionnelle « veillée » régionale aura lieu en journée, le samedi 23 janvier à 15h à l’église Sainte-Germaine de Cachan. L’Association œcuménique de la région de Bourg-la-Reine (Chrétiens ensemble), qui regroupe des catholiques, des protestants et des orthodoxes du sud des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, sera heureuse de partager avec vous ce moment.

Association œcuménique de la région de Bourg-la-Reine

EDITO 10 janvier 2021 : "Le baptême, une grâce irremplaçable"

 

Bien plus qu’un vaccin, le baptême. Tandis que le monde attend, tel un nouveau messie, le vaccin qui pourrait le faire revenir à une vie presque normale, nous fêtons le baptême du Christ, et pouvons au passage redécouvrir ce qu’est la vie presque normale d’un chrétien baptisé. Dieu le Fils s’est lié, jusqu’en son point le plus intime, à notre condition d’homme, pour que nous vivions, de la manière la plus totale, de la vie même qui est en Dieu, comme fils et filles du Père. Le baptême nous plonge en vérité dans le mystère où cette vie nous est tout entière donnée (la mort du Christ) et où elle est tout entière reçue (la résurrection du Christ).

Bien plus que la santé, le salut. Notre monde inquiet cherche comme graal absolu la santé qui lui échappe et qui, si elle est un bien véritable nous permettant de rendre grâce à Dieu pour le don de la vie, n’est pas un bien absolu. Celui qui reçoit le baptême n’obtient pas d’être miraculeusement préservé des épreuves, de la maladie ou de la mort terrestre. Il obtient d’être uni à Celui qui seul a vaincu définitivement toute épreuve ; il obtient d’être arraché à ce qui pourrait conduire à une mort pour toujours ; il obtient de vivre déjà de Son Esprit de Vie. Le baptême obtient le salut, qui ouvre à la Vie éternelle. Rien ne remplace le baptême pour recevoir un tel don. Que votre baptême soit alors aujourd’hui pour vous, la cause d’une joie irremplaçable.

Permettez-moi, chers frères et sœurs, de vous présenter mes meilleurs vœux pour cette année, non pas de bonne santé, mais d’un bien plus grand : une vie bonne, où vous donnerez à votre baptême de produire tous ses fruits, où vous goûterez la joie de savoir et de sentir que vous êtes constamment en présence de Celui qui vous aime, de savoir et de sentir que vous faites ce qui Lui plait.


Père Ambroise RICHÉ, pour les équipes de Préparation au Baptême.

Prière pour l'Unité des Chrétiens - célébration régionale 23 janvier à 14h30

 


« Demeurez dans mon amour
et vous porterez du fruit en abondance »
* Jean 15,1-17 *

Célébration œcuménique • samedi 23 janvier 2021 • 15h

La célébration régionale aura lieu à
Sainte-Germaine de Cachan
Samedi 23 janvier à 15h
38 avenue Dumotel
bus RATP 184 et 187, RER Arcueil-Cachan

Chaque année, des catholiques, des orthodoxes, des protestants, se retrouvent pour prier ensemble, entre le 18 et le 25 janvier. Dans notre banlieue, la tradition s’est établie qu’une veillée de prière nous rassemble le soir du vendredi de cette semaine-là, dans une église différente chaque fois. Le thème est choisi par les chrétiens du pays qui prépare et il est repris dans le monde entier. En France c’est l’association Unité chrétienne qui prépare le document de référence.

EN SAVOIR PLUS sur www.chretiensensemble.com

UNITÉ DES CHRÉTIENS

Plus d’infos sur cette Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2021 sur le site : semainedepriere.unitedeschretiens.fr

La Semaine de prière pour l’unité des chrétiens 2021 a été préparée par la Communauté monastique de Grandchamp.

Le thème choisi, « Demeurez dans mon amour et vous porterez du fruit en abondance », exprime la vocation de prière, de réconciliation et d’unité dans l’Église et la famille humaine de cette communauté religieuse. Il indique également la mission de tout chrétien.

Ce thème de la Semaine de prière 2021 est une grande joie et une grande chance. Il nous fait entrer dans notre véritable lieu de vie. Il invite à habiter nos existences et le monde avec Jésus et de son point de vue. À l’image d’une agence immobilière, les Églises ont la mission d’aider chacun à trouver sa façon bien à lui de demeurer avec Jésus. Hôte du Seigneur, nous pratiquons l’hospitalité. Nous visitons les demeures des autres chrétiens pour enrichir les nôtres et accueillir les autres, particulièrement les blessés de la vie.

Edito 3 janvier 2021 : "Signes d'espérance"


Au terme de l’année que nous venons de vivre et au seuil d’une nouvelle année pleine de questions et d’incertitudes, je tenais avant tout à rendre grâce au Seigneur pour tous ses bienfaits et lui confier cette nouvelle année, dans la confiance et l’Espérance. Certes, le monde est éprouvé par cette pandémie qui se poursuit sur les cinq continents, la vie de millions de personnes s’en trouve bouleversée et d’autres conséquences sont encore à redouter.

Mais plus que jamais, comme nous y invite le concile Vatican II, nous sommes invités à scruter à travers les événements de ce monde les « signes des temps », et à les « interpréter à la lumière de l’Évangile » (GS, n° 4). En d’autres termes, nous pouvons nous demander ce que le Seigneur nous indique pour le monde et pour l’Église, et en particulier pour nos paroisses de Saint-Saturnin et de Saint-Maxime. Le temps du confinement nous a plongés dans une situation inédite, marquée par l’isolement et la privation de la possibilité de nous rassembler pour célébrer les sacrements. Face à cette situation, nous avons pu innover dans le domaine de la vidéo, sans oublier ceux qui sont moins familiers avec internet, le domicile devenant le premier lieu de prière personnelle et familiale. Avec la lecture continue de la Bible (qui se poursuit) un certain nombre d’entre vous ont pu approfondir la richesse de l’Écriture. Pour le temps du premier confinement, mais également à la Toussaint et à Noël, des cartes ont pu être distribuées à une grande partie des habitants d’Antony pour manifester notre proximité et notre prière. Nous avons dû nous adapter rapidement en fonction des circonstances, et constater la disponibilité et la générosité de très nombreux paroissiens.

Nul doute que le Seigneur poursuit son œuvre de salut en ces temps particuliers. Si l’isolement demeure une épreuve, il constitue aussi une occasion d’une plus grande intériorité, et le silence constaté, surtout lors du premier confinement, en a été un signe fort. Beaucoup d’initiatives souvent discrètes ont été prises pour prendre soin de ses proches et de ses voisins, et pour maintenir la solidarité envers les plus vulnérables. Nous avons aussi redécouvert, lors du déconfinement, la joie profonde de pouvoir nous retrouver et de célébrer ensemble l’Eucharistie, mesurant ainsi combien la communion concerne tout autant la communauté que la communion Eucharistique.

Intériorité, attention aux autres et communion fraternelle : voici peut-être ce que le Seigneur nous invite à poursuivre en cette nouvelle année. Notre vision pastorale « Quelle joie de te rencontrer ! » y trouve une signification renouvelée. Si beaucoup d’interrogations demeurent, nous savons que nous pouvons en toute occasion compter sur la présence du Seigneur, et que rien ni personne ne pourra nous séparer de son amour. Forts de cette confiance, entrons dans la nouvelle année animés de cette Espérance qui ne déçoit pas.

Père Olivier LEBOUTEUX

Reprise de l'Adoration

Excellente année à tous et à chacun ! Puissent ces jours autour de Noël avoir été l’occasion de retrouver des proches, même en petit nombre, et de célébrer la venue du Sauveur. Puissent ces jours avoir été l’occasion de revisiter cette année particulière. Et qu’au milieu d’un temps qu’on qualifie volontiers d’éprouvant, nous ayons décelé tous les moments où le Seigneur a manifesté sa présence, les moments où il s’est fait proche. Ne sont-ils pas finalement nombreux ?

A l’aube de cette nouvelle année, demandons au Seigneur de nous donner la grâce de le voir. Demandons-lui de ne pas oublier qu’il est bien là, et que notre vie est entre ses mains. Que l’humanité tout entière est entre ses mains. Telle est l’Espérance qui nous anime, et que nous sommes invités  à partager autour de nous. 

Comme annoncé avant les vacances, nous reprenons cette semaine les créneaux d’adoration avec le même dispositif que celui que nous avions, à l’exception du samedi matin à Saint-Saturnin :

  • Saint-Maxime : du lundi au vendredi de 8h à 9h, puis le samedi de 11h à 12h
  • Saint-Saturnin : du lundi au vendredi de 18h à 19h excepté le mardi de 17 à 18h, pas d’adoration le samedi
Nous ne pouvons pas en effet envisager une reprise des créneaux d’adoration en continue pour le moment.
 
Bon courage à chacun pour cette reprise, et laissons-nous porter par l’attitude des Rois Mages : chercheurs du vrai Dieu, adorateurs,...

Edito 20 décembre 2020 : Un Noël comme d'habitude ?

Nous voici arrivés à Noël, les enfants impatients ouvrent les dernières cases de leur calendrier de l’Avent, les parents sont épuisés par tant d’agitation et émerveillés par leur investissement dans les préparatifs de Noël. En cette année si particulière, pour beaucoup Noël ne sera pas comme d’habitude… Et pourtant si !  
 
De tout temps Dieu veut se faire connaître des hommes « il a parlé par les prophètes », jusqu’à Jean-Baptiste qui annonce la venue du Seigneur. Puis son Amour est si grand qu’il vient partager notre condition humaine. Il se fait l’un de nous, semblable en tout excepté le péché (He 4,15). Il se donne à chacun dans une relation d’Amour et nous communique sa vie divine, « pour nous les hommes et pour notre Salut. »


Alors Oui ! Cette année encore,
réjouissons-nous de cette naissance. Dans une mangeoire, Jésus le Christ, ce nouveau-né si fragile, se fait proche de chacun de nous. Disons merci à Marie, la « pleine de grâce » (Lc 1,28), Mère de tous les croyants, pour ce petit bébé. Et s’il te plait Marie donne nous la grâce de mettre chaque jour notre confiance dans le Seigneur. 

Oui ! Dieu vient toujours, encore et inlassablement, à notre rencontre nous communiquer son amour. Nous sommes appelés à y répondre en aimant à notre tour davantage Dieu et tous nos frères.

Oui ! Cette année encore, malgré les difficultés, laissons la joie, la paix, illuminer nos maisons, nos familles réunies ou dispersées, en chantant « Gloire à Dieu au plus haut des cieux, et paix sur la terre aux hommes, qu’Il aime. »

À tous, « Joyeux Noël ! »

Les catéchistes.