Menu

- PENDANT LE CONFINEMENT, NE PERDEZ PAS LE CONTACT ! -
Youtube Facebook

 DEMEURER EN COMMUNION


La situation actuelle de notre pays nous contraint pour un temps à rester confinés chez nous, éloignés les uns des autres. Or, le propre de notre vie de chrétien est d’être en relation, avec Dieu et les uns avec les autres. Cette communion est particulièrement visible lors de l’assemblée dominicale, nous sommes en effet membres d’un seul corps.
Mais comment vivre cette situation inédite ? Il n’y a plus la messe le dimanche ! Nous sommes reclus dans nos maisons, séparés les uns des autres. Votre paroisse, et l’équipe des prêtres qui la sert, vous proposent de vous aider et de vous accompagner dans cette démarche. Lire la suite...
HORAIRES LE MAXILIEN AGENDA VESTI ST-MAX' JE DONNE
Les derniers articles...

L’amour du Christ est le secret de tout !

ÉDITO du Père Yves Allyn : l'amour du Christ est le secret de tout !


Ce n’est plus un secret pour personne : je quitte Antony à la fin de cet été, après trois ans de vie et de présence dans les deux communautés paroissiales de Saint-Maxime et Saint-Saturnin. Mon désir en tant que prêtre a été toujours d’être utile dans la mission de l’Église et de grandir ensemble avec des frères et sœurs. Je rends grâce à Dieu de m’avoir donné la chance de faire cette expérience avec vous. 
Au cours de ces dernières années, j’ai rencontré beaucoup de visages. Certains me sont devenus familiers et le resteront sans doute, d’autres moins, d’autres encore pas du tout. Mais je rends grâce pour tous les visages que j’ai pu croiser. Je rends grâce pour ce qu’ils m’ont apporté et aussi pour ce que je leur ai donné. L’Église, c’est une communauté d’hommes et de femmes qui cherchent à répondre à un appel : se conformer à la volonté d’amour de Dieu. Mon souhait en partant d’Antony est que cette vision d’Église grandisse chaque année dans nos communautés. On peut être chrétien sans faire Église. Efforçons-nous toujours de faire Église dans laquelle chacun se sent et se dit aimé et apprécié. 
Je veux dans cet édito faire mémoire du Père Guy Marchand qui aura été le premier à m’accueillir. Je rends hommage à l’homme magnifique et au prêtre selon le cœur de Dieu qu’il aura été. Je rends aussi hommage aux Pères, Jean-Jacques pour son attention bienveillante et paternelle, Olivier pour sa sollicitude fraternelle et Ambroise pour sa simplicité et son amitié. 
À vous tous, chers frères et sœurs, chers amis, je souhaite de continuer avec le Christ. L’amour du Christ est le secret de tout. Qu’il vous tienne dans sa grâce et vous bénisse. Amen !