Menu

HORAIRES LE BULLETIN AGENDA VESTI ST-MAX' AIDER
Les derniers articles...

Un été avec Laudato Si - 8. S'abandonner à la Providence

https://www.saintmaximeantony.org/2019/07/un-ete-avec-laudato-si-louer-et.html
Loué sois-tu, mon Seigneur,
pour notre sœur la Mort corporelle,
à qui nul homme vivant ne peut échapper.



Pour réfléchir...

Nous le savons bien, nous n’avons rien apporté sur terre et nous n’en emporterons rien. Nous sommes de passage et nous ne pouvons pas nous encombrer. Nous ne savons ni le jour ni l’heure et la sagesse véritable consiste à vivre en prenant conscience que notre vie est limitée et donc précieuse. Mais nous croyons aussi que notre vie sur cette terre est appelée à se déployer dans l’éternité et que nous aurons à rendre compte devant le Seigneur des talents que nous avons reçus et de la manière dont nous avons utilisé nos ressources.
Nous avons été créés pour la beauté et pour la vie et le Pape ne manque pas de rappeler ainsi cette perspective : « A la fin, nous nous trouverons face à face avec la beauté infinie de Dieu (cf. 1 Co 13, 12) et nous pourrons lire, avec une heureuse admiration, le mystère de l’univers qui participera avec nous à la plénitude sans fin. Oui, nous voyageons vers le sabbat de l’éternité, vers la nouvelle Jérusalem, vers la maison commune du ciel. Jésus nous dit : « Voici, je fais l’univers nouveau » (Ap 21, 5). La vie éternelle sera un émerveillement partagé, où chaque créature, transformée d’une manière lumineuse, occupera sa place et aura quelque chose à apporter aux pauvres définitivement libérés. » (LS 243)

Pour agir...

Vivre chaque journée comme si elle était la première, la dernière et l’unique. Prendre le temps de la prière quotidienne qui oriente notre cœur vers Dieu et donc vers la source et le terme de notre vie. Découvrir le projet d’amour de Dieu sur nous, notre raison de vivre et d’exister. Prendre conscience de la présence aimante de Dieu pour nous engager dans la vie sans la peur de manquer ou de nous tromper, dans une confiance totale et sans limite dans la Providence de Dieu qui sait ce dont nous avons besoin.

Pour prier...

Lc 12, 22-31

Puis il dit à ses disciples : « C’est pourquoi, je vous dis : À propos de votre vie, ne vous souciez pas de ce que vous mangerez, ni, à propos de votre corps, de quoi vous allez le vêtir.
En effet, la vie vaut plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement.
Observez les corbeaux : ils ne font ni semailles ni moisson, ils n’ont ni réserves ni greniers, et Dieu les nourrit. Vous valez tellement plus que les oiseaux !
D’ailleurs qui d’entre vous, en se faisant du souci, peut ajouter une coudée à la longueur de sa vie ?
Si donc vous n’êtes pas capables de la moindre chose, pourquoi vous faire du souci pour le reste ?
Observez les lis : comment poussent-ils ? Ils ne filent pas, ils ne tissent pas. Or je vous le dis : Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’était pas habillé comme l’un d’entre eux.
Si Dieu revêt ainsi l’herbe qui aujourd’hui est dans le champ et demain sera jetée dans le feu, il fera tellement plus pour vous, hommes de peu de foi !
Ne cherchez donc pas ce que vous allez manger et boire ; ne soyez pas anxieux.
Tout cela, les nations du monde le recherchent, mais votre Père sait que vous en avez besoin.
Cherchez plutôt son Royaume, et cela vous sera donné par surcroît.
"
Le parcours en PDF