Menu

HORAIRES LE MAXILIEN AGENDA INTENTION JE DONNE VESTI ST-MAX'
Facebook Parvis Facebook
Les derniers articles...

Edito 18 octobre 2020 : "La communion des saints"



La Toussaint que nous fêtons le 1er novembre est la fête de tous les saints. Ceux qui sont connus, bien sûr, et ceux qui sont restés dans l'oubli ; nous parlons alors de la communion des Saints. La Toussaint est une fête emplie de joie et d'espérance nous invitant à suivre tous ceux qui avant nous ont découvert un grand bonheur qui les a entraînés vers l'amour du prochain - ne pas confondre la fête de la Toussaint (1er nov.) et la fête des défunts (2 nov.)-

Lorsque que nous prononçons le Credo (symbole des apôtres) nous affirmons : « Je crois en l’Esprit-Saint, à la sainte Église catholique, à la communion des saints ». En confiant nos prières à l'intercession des saints, nous établissons une solidarité spirituelle.

Dès les premiers temps du christianisme, la conviction s'est établie que les vivants ont à prier pour les morts; mais que les morts aussi, par leur proximité dans le ciel avec le Seigneur, peuvent intercéder pour les vivants. Au moment de mourir, sainte Monique, mère de saint Augustin, demandait à son fils de se souvenir d'elle ‘’à l'autel du Seigneur, partout où tu seras’’. ‘’Ne pleurez pas, je vous serai plus utile après ma mort et je vous aiderai plus efficacement que pendant ma vie’’ dit saint Dominique, ‘‘je passerai mon ciel à faire du bien sur la Terre’’ écrit sainte Thérèse de l’Enfant Jésus.

Voici ce que nous enseigne à ce sujet le Catéchisme de l’Église Catholique n°(957) : ‘’Nous ne vénérons pas seulement au titre de leur exemple la mémoire des habitants du ciel ; nous cherchons bien davantage, par là à renforcer l’union de toute l’Église, dans l’Esprit, grâce à l’exercice de la charité fraternelle. Car tout comme la communion entre les chrétiens de la terre nous approche plus près du Christ, ainsi la communauté avec les saints nous unit au Christ, de qui découlent, comme de leur chef, toute grâce et la vie du Peuple de Dieu lui-même.’’

En cette année 2020, la commémoration des morts aura une résonance particulière. En effet, les mesures sanitaires n’ont pas permis à de nombreuses familles de dire au revoir à leur proche mourant, de se recueillir devant la dépouille de leur proche ou même de se déplacer pour lui rendre un dernier hommage. Deux veillées de prière sont donc organisées le samedi 31 octobre à 19h30, animées par le père Olivier Lebouteux à Saint-Saturnin et par le père Ambroise Riché à Saint-Maxime. De même, pour ceux qui le souhaitent, une bénédiction des tombes sera possible le dimanche 1er novembre au cimetière d’Antony à partir de 15h30 (RDV sur place). Comme chaque année l’équipe AFED propose une veillée de Noël. Elle se déroulera le 10 décembre (infos à venir sur le site de la paroisse).

Comme le dit la prière du père Antonin Sertillanges (1863-1948) : « Par la mort, la famille ne se détruit pas, elle se transforme. (…) Le ciel n’est plus alors uniquement peuplé d’anges, de saints connus ou inconnus et du Dieu mystérieux. Il devient familier, c’est la maison de famille, la maison en son étage supérieur, si je puis dire et du haut en bas, le souvenir, les secours, les appels se répondent. »

Christine LEMAIRE, pour l’équipe d’Accueil des Familles En Deuil