Menu

HORAIRES LE BULLETIN AGENDA VESTI ST-MAX' SOUTENIR
Les derniers articles...

EDITO : un seul baptême, une seule Eglise

https://www.saintmaximeantony.org/2019/01/edito-un-seul-bapteme-une-seule-eglise.html

Du 18 au 25 janvier prochain, après avoir célébré ce dimanche le baptême du Christ, l’Église va vivre comme chaque année une semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Voilà une belle occasion de nous rappeler ces deux vérités : Dieu n’a révélé à l’Homme aucun autre moyen de salut que le baptême ; par ce baptême, Dieu a voulu sauver les hommes, non pas séparément, mais en en faisant un seul peuple, un seul corps. Il est bon de se rappeler que c’est le baptême qui fait l’unité des chrétiens. Que signifie cette affirmation apparemment creuse et tautologique ? Que l’unité de l’Église n’est pas d’abord le fait d’une amitié ou d’une proximité fraternelle vécue avec des membres d’autres fraternités chrétiennes, que l’Église n’est pas Une par le fait d’une activité humaine. C’est d’abord l’œuvre de Dieu qui, par la grâce du baptême, fait de personnes humaines différentes des membres d’un seul corps, partageant l’unique Esprit de Dieu et la même Vie de fils reçue du Père. 

Affirmer cela ne revient pas à fermer les yeux sur ce qui nous sépare de nos frères chrétiens, ni à relativiser des éléments essentiels de la foi qui nous distinguent, au contraire. Il faut comprendre que l’unité ne se trouve pas dans un entre-deux, un "entre l’Église catholique et toute autre communauté chrétienne", comme si l’Église catholique était marquée par une incomplétude et que l’Église du Christ tout entière se trouvait dans la somme des communautés chrétiennes. L’unité se trouve là où la grâce baptismale trouve son plein déploiement, là où la foi est proclamée dans son intégrité et sa pureté, là où est la plénitude des moyens de salut. Ainsi malgré les divisions entre chrétiens, l’Église du Christ continue à exister en plénitude dans la seule Église catholique. Et si des éléments de vérité et de sanctification existent bien dans les autres communautés chrétiennes, la force de ces communautés découle de la plénitude de grâce et de vérité qui a été confiée à l’Église catholique. Il revient ainsi à chacun de demeurer par la foi et la charité dans cette unité. Et à nous catholiques, ici à Antony, il revient de faire le premier pas afin de nous porter concrètement à la rencontre de nos frères séparés, de progresser dans la connaissance mutuelle et de tendre avec eux à une vie toujours plus conforme à l’Évangile, à une intelligence plus profonde de la plénitude de salut qui se trouve dans l’Église catholique.

Père Ambroise RICHÉ