Menu

HORAIRES LE BULLETIN AGENDA VESTI ST-MAX' DONNER
d'autres actus à découvrir
le mot hebdo livre du mois rencontres formations offres d’emploi
Les derniers articles...

CATÉCHÈSE DE CARÊME - Les Psaumes

http://www.saintmaximeantony.org/2018/02/blog-post.html
CATÉCHÈSE DE CARÊME - Dimanche des Rameaux - 25 mars 2018

Psaume 21, 8-9

     Tous ceux qui me voient me bafouent,
      ils ricanent et hochent la tête :
     « Il comptait sur le Seigneur : qu’il le délivre !
     Qu’il le sauve, puisqu’il est son ami ! »

Au seuil de la Semaine Sainte, nous entrons dans le cœur de la prière de Jésus sur la Croix. Outre la souffrance physique, il expérimente l’abandon, la trahison et la dérision. Par sa Passion, Jésus est conduit au plus loin dans le malheur qu’un homme peut vivre. Déjà quelques siècles auparavant, un homme avait exprimé dans sa prière ce qu’il vivait et ressentait.
Il rendait compte de cet entourage hostile et violent, qui non seulement ne voulait pas compatir à sa souffrance, mais la jugeait mérité et normale.
Dans son malheur, l’homme qui souffre est donné en spectacle sans l’ombre d’une attitude de compassion. Il fait au contraire l’expérience de la dérision, cette attitude qui caractérise la lâcheté, le mépris et l’orgueil. Ce qui devrait susciter l’effroi et la douleur provoque les ricanements et les moqueries. Prenons bien soin de ne pas céder à la dérision, dans une société du spectacle où tout devient prétexte à se moquer. La souffrance et la détresse humaine, pas plus que l’engagement et les convictions ne peuvent faire l’objet de dérision sans être source d’un plus grand malheur.

Dans ma prière, je veux m’unir tout particulièrement aux chrétiens qui subissent la persécution, physique, morale ou par la dérision, partout dans le monde.

Père Olivier LEBOUTEUX.