Menu

HORAIRES LE BULLETIN AGENDA VESTI ST-MAX' SOUTENIR
Les derniers articles...

EDITO 20 octobre 2019 : "S'il n'y a pas de résurrection des morts..."

https://www.saintmaximeantony.org/2019/10/edito-20-octobre-2019-sil-ny-pas-de.html
« S’il n’y a pas de résurrection des morts, [c’est que] le Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si le Christ n’est pas ressuscité, notre proclamation est sans contenu, votre foi aussi est sans contenu ; et nous faisons figure de faux témoins de Dieu, pour avoir affirmé, en témoignant au sujet de Dieu, qu’il a ressuscité le Christ, alors qu’il ne l’a pas ressuscité si vraiment les morts ne ressuscitent pas. Car si les morts ne ressuscitent pas, le Christ non plus n’est pas ressuscité. Et si le Christ n’est pas ressuscité, votre foi est sans valeur, vous êtes encore sous l’emprise de vos péchés ; et donc, ceux qui se sont endormis dans le Christ sont perdus. Si nous avons mis notre espoir dans le Christ pour cette vie seulement, nous sommes les plus à plaindre de tous les hommes. Mais non ! Le Christ est ressuscité d’entre les morts, lui, premier ressuscité parmi ceux qui se sont endormis. » (1 Co 15, 13-20).
Si le Christ n’est pas ressuscité des morts, alors l’amour de Dieu le Père n’est pas fiable et ne peut rien pour nous puisqu’il n’a rien pu pour Jésus ; alors le péché est le plus fort, et notre vie n’a qu’un horizon : le néant ; alors les martyrs sont stupides de perdre leur vie pour l’attachement, non pas à une Réalité (Jésus vivant), mais à une idée, fausse en plus ; les religieux, religieuses et consacrés ont raté leur vie, en la donnant à Quelqu’un qui n’est plus ; les prêtres sont des menteurs, eux dont l’Église prétend qu’ils agissent dans la puissance du Christ ressuscité, vivant, pour offrir Son Corps, Son Sang, Son Pardon ; le baptême est une mascarade puisqu’il ne sauve de rien du tout, et que le Christ ne peut pas habiter notre âme pour la vivifier s’Il n’est plus. Tout l’édifice de notre foi, tout le sens de notre vie d’homme et de chrétien, repose donc sur cette affirmation reçue par le témoignage des apôtres : « le Christ est ressuscité des morts, il est vivant et offre à tous ceux qui s’ouvrent à Lui le don de la vie éternelle, la vie pour toujours bienheureuse dans notre corps, glorifié. » Cette vérité qui donne à notre vie tout son sens, toute sa valeur, toute sa joie, toute son espérance, nous l’approfondissons et en vivons particulièrement dans le service d’accueil et d’accompagnement des familles en deuil. À l’approche de la Toussaint, accueillons à nouveau cette vérité ensemble et regardons en nos saints, comment dès cette terre, elle a rendu leur vie lumineuse et peut rendre semblable la nôtre.
Père Ambroise RICHÉ.

Vendredi 1er novembre, la Toussaint

http://www.saintmaximeantony.org/2017/10/mercredi-1er-novembre-la-toussaint.html
Fêtons tous les Saints !

Chaque 1er novembre, l’Église honore la foule innombrable de ceux et celles qui ont été de vivants et lumineux témoins du Christ. Certains ont été officiellement reconnus, d'autre pas. Avec eux, nous sommes appelés à la sainteté pour vivre dans la paix et la joie de Dieu.

HORAIRES
  • vendredi 1er novembre : messe à 9h30 et à 11h à Saint-Maxime --- à 15h30 : anticipant le 2 novembre, rendez-vous au cimetière ancien d’Antony, pour la visite et bénédiction des tombes.
  • samedi 2 novembre, commémoration des fidèles défunts : messe à 9h à Saint-Saturnin

Pour prolonger votre prière pour vos défunts, des veilleuses à déposer sur les tombes sont disponibles à la sortie des messes des dimanche 20 et 27 octobre, et de la Toussaint.

Adoration Continue, êtes-vous inscrit ?

https://www.saintmaximeantony.org/2019/10/adoration-continue-etes-vous-inscrit.html

L’Adoration Continue débutera le 18 novembre.

Toutes les informations sur l'Adoration Continue à Antony sont en ligne ici https://adorationantony.com.

Vous pouvez vous inscrire, choisir votre créneau, voir le planning actualisé, les lieux,...

Inscrivez-vous dès maintenant, même si vous ne savez pas encore à quelle heure.

Spectacle "Tobie et Sarra, le musical"

https://www.saintmaximeantony.org/2019/10/spectacle-tobie-et-sarra-le-musical.html
Après les succès de Jonas (55 000 spectateurs) et Joseph (+ de 6000 spectateurs), La Compagnie Étienne Tarneaud vous propose : TOBIE et SARRA (+ de 13 000 spectateurs et récompensé d’un Angel Music Award en 2017).

5 représentations exceptionnelles


Cinq représentations exceptionnelles seront données
à Bourg-la-Reine : samedi 16 novembre 2019 à 15h et 20h30
à Rueil-Malmaison (Jeudi 28 novembre 2019 à 14h et Vendredi 29 novembre 2019 à 14h et 20h30).

Jésus peut transformer notre vie : homélie du 27è dimanche du T.O. année C

https://www.saintmaximeantony.org/2019/10/jesus-peut-transformer-notre-vie.html
ÉCOUTEZ L’HOMÉLIE DU 13 OCTOBRE 2019

Est-ce que vous croyez que Jésus peut transformer une vie ? Vous croyez que Jésus peut transformer une vie ou pas ? S'il ne peut pas transformer une vie, je crois qu'on est tous en train de perdre notre temps. Mais je crois que, s'il peut transformer une vie, ça peut valoir la peine de le laisser faire. De le laisser transformer notre vie.
Voyez ces lépreux : ils ont cru que Jésus pouvait transformer leur vie. Ils étaient lépreux, donc atteints d'une maladie qui les séparait des autres. Ils devaient se tenir à l'écart. Mais ils ont dit : « Jésus, prends pitié de nous parce que, nous, nous croyons que tu peux transformer notre vie ».
Jésus leur a demandé quelque chose de tout simple, vous avez remarqué ? Qu’est-ce ce qu'il leur demande simplement ? ….
Voilà ! Ce n'est pas extraordinaire : « Allez, allez vous montrer aux prêtres » simplement. « Faites juste une toute petite démarche. »
Puis avant il y avait un lépreux, vous savez un général syrien qui était lépreux, qui avait été voir le prophète, puis le prophète ne lui a pas demandé quelque chose de très incroyable, il lui a demandé simplement : « Va te baigner sept fois dans le Jourdain ». Il va se baigner sept fois, il est purifié. Mais c'était si simple ! Eh bien oui, Dieu peut transformer notre vie par des choses toutes simples.
A condition que nous participions.
Imaginez les lépreux qui disent : « - Allez voir les prêtres. - Mais non, ce n'est pas ça qu'on veut ! ». Ils n'auraient pas été guéris. Imaginez que le Syrien il dise, mais d'ailleurs il a commencé à dire ça : « - Je ne vais pas aller me baigner sept fois dans le Jourdain, ça ne sert à rien. – Vas-y, tu verras. »
Qu'est-ce que Jésus nous propose pour transformer notre vie ? Eh bien, nous rendre présents à lui. Nous rendre présents. Et Jésus il est présent où ? Il est dans sa Parole, tout à l'heure vous allez recevoir une bible. Puis Il est présent dans l'eucharistie. Et comment Jésus va transformer notre vie ? Simplement, si on lui consacre du temps, et on lui dit : « Seigneur, voilà : je viens une heure devant toi, passer une heure devant l’Eucharistie, en adoration. »
« - C’est rien ça, ça ne sert à rien ! »
Et pourquoi pas ? Cette heure-là, elle peut transformer notre vie, elle peut transformer la vie de notre famille, de notre paroisse, de notre ville. Parce que ce n'est pas une personne, simplement, une heure. C'est 10, 20, 50, 100 personnes ! Ce qui fait que le jour et la nuit il y a toujours quelqu'un devant le Saint Sacrement. C'est extraordinaire, ça imaginez. C'est comme une prise de courant : on est branché en permanence sur Jésus et ça, ça se diffuse, ça, ça se répand, ça, ça a des effets.
Parce que c'est la puissance de Jésus qui se révèle à travers le monde. Juste une heure, qu’est-ce que c’est ? Tout à l'heure vous êtes entrés, on vous a donné un petit tract sur l'adoration, puis dedans un petit bulletin.
Tu veux que ta vie soit transformée ? Moi je te propose, simplement peut être une heure, une heure dans la semaine, le jour ou la nuit, peu importe.
Qu'est-ce qu'elle va transformer cette heure ? Ça c'est Jésus ! Nous on lui donne simplement notre heure, devant le Saint-Sacrement. : ça se vivra ici à Saint-Maxime, à partir du 18 novembre ou bien à Saint-Saturnin ou dans un petit oratoire. Je viens prendre une heure devant Jésus simplement présent. Et alors cette heure, Jésus va en faire des choses extraordinaires.
Vous savez le temps c'est ce qu'il y a de plus précieux : je peux perdre mon argent mais je peux le regagner. Par contre quand j'ai perdu mon temps je ne peux rien faire. Mais je suis sûr d'une chose : quand j’ai passé une heure devant Jésus, je n'ai pas perdu mon temps. Parce que ce temps je l'ai donné à Jésus et Jésus il va en faire des choses extraordinaires.
Tout à l’heure vous allez recevoir la Bible, la Parole de Dieu. Elle peut transformer notre vie cette Parole si on l'écoute, si on la lit : si je la laisse comme ça, elle ne fera rien du tout dans ma vie. Mais si je la prends, je l’ouvre, je demande à l’Esprit-Saint : « Esprit-Saint, Viens dans mon cœur pour savoir ce que le Seigneur veut me dire, transforme ma vie » et que j'ouvre cette Bible, que je la lis, que je prie, alors cette Parole elle va transformer ma vie. Voyez, il faut toujours une petite contribution. Ce n’est pas grand-chose. Jésus ne demande jamais grand-chose : une heure, par-ci par-là, ouvrir la Bible et la lire.
Mais ce « pas grand-chose » donné à Jésus, croyez-moi, ça a des effets incroyables.
Il y a 200 paroisses en France qui ont fait ce qu'on appelle l'Adoration Continue, ce qu'on va proposer, où on est jour et nuit devant le Seigneur. Eh bien il se passe des choses très belles. Parce qu'on est plus les uns à côté des autres, on est responsables les uns des autres : il y a celui qui adore avant nous, après nous,… Ça forme des équipes, ça forme une vie fraternelle. Puis qu'est ce qui se passe ? Quand on est rempli dans son cœur de la parole et de la présence de Jésus, on a envie de l'annoncer autour de nous, à nos amis à l'école : « - Tu sais Jésus a transformé ma vie. – Qui c’est ce Jésus ? Ça m’intéresse, ça ».
C'est ce qu'ils ont fait au premier siècle : ils étaient douze, on est un milliard maintenant. Mais si ça ne passe pas par nous, on est un milliard aujourd'hui et dans un siècle on ne sera plus que douze ! Et pourtant Jésus veut nous transformer, c'est-à-dire véritablement faire de notre vie ce pourquoi nous avons été créés.
Et ça ce n’est parfois pas grand-chose. Alors moi je vous invite simplement à faire cette petite démarche. Les enfants et les parents vous ouvrirez leur Bible, mais pourquoi pas venir passer une heure ici ? L'heure dans la semaine, on l'a : notre vie elle est dans les mains de Dieu, on ne sait pas combien d'heures on va vivre sur cette terre. Lui, il le sait. Mais cette heure qu'on aura passée, croyez-moi, Lui il sait ce qu'il en fera.
Simplement voilà : je m'inscris. Je ne sais pas quand, comment ? Peu importe, je verrai après. Et puis, voilà, je vais venir simplement ici - c’est pour ça qu’il y a le rideau, parce que ça permettra de mieux prier - consacrer un temps à Jésus. Je vais lui porter aussi pendant cette heure : mes voisins, parce que je sais qu'il y a des choses difficiles, il y a des choses dans la société qui me font mal. Je vais lui confier, parce que moi je ne peux pas faire grand-chose, mais Lui il peut tout, Il est Tout-Puissant. Mais moi je peux faire une chose : me tenir une heure en sa présence, lire sa Parole et me laisser remplir de sa présence. Et là après, Il fera des choses extraordinaires.
Voilà, vous voyez cette heure elle peut transformer le monde. Ce n’est pas grand-chose. On peut partir d'ici en disant « ouais, bof ». Puis on peut se dire « Allez, je remplis le petit bulletin, je m'inscris, allez, j'y vais. Parce que cette chaîne d'adorateurs, elle va transformer ma vie, ma famille, mon quartier, ma paroisse et le monde ». Il suffit d'y croire. Ce n'est pas que Jésus Il n’intervient pas ou ne parle pas c'est que, souvent, nous on ne croit pas. On ne croit pas qu'il est capable de nous transformer, on met des limites à son action.
On dit : « Allez, Jésus, sois tout puissant dans mon cœur. Réalise tout ce que tu veux réaliser. » Et Lui, à travers nous, et en nous, il fera des choses extraordinaires.
Voilà, c'est si simple. Quand on sera au Ciel, on se dira : « Mais c'était si simple ? ». Eh bien oui. Parfois on se prend la tête pour faire des tas de choses : « Ce n'est pas pour moi ». Mais si, qui que nous soyons, ici, tous. Nous pouvons vivre cette heure, lire cette Parole et nous laisser transformer.
Cette transformation, elle aura des conséquences dans notre vie, dans notre famille et dans notre monde. Alors disons simplement : « Me voici Seigneur. Je viens te consacrer cette pauvreté, ce temps, mais je sais que toi tu en feras quelque chose de grand et de beau. »
Amen.
Père Olivier LEBOUTEUX.
Le dimanche 13 octobre 2019.

EDITO 13 OCTOBRE 2019 : Amis et serviteurs

https://www.saintmaximeantony.org/2019/10/edito-13ocotbre-2019-amis-et-serviteurs.html
Samedi prochain le 19 octobre, à la Cathédrale de Nanterre, nous serons ordonnés diacres permanents. Quel bonheur d’avoir pu, avec nos épouses, approfondir pendant ces dernières années l’appel initial que nous avions reçu ! Cet accompagnement nous a permis de mieux saisir pourquoi le Christ et l’Église souhaitent, pour notre temps, demander à des baptisés de nos communautés chrétiennes de s’engager dans ce ministère de serviteur.

Au cœur de la Cène où le Christ se livre pour chacun d’entre nous, en préfiguration du don total de sa vie au travers de sa mort et sa résurrection, le Christ nous dit « Je ne vous appelle plus serviteurs, je vous appelle mes amis » (Jean 15, 15). Jésus tisse avec nous ce lien d’amitié profonde qui nous permet de demeurer dans la joie et dans la paix. C’est notre première vocation de baptisé. Mais en se mettant lui-même aux pieds de l’homme pour laver ses blessures, Jésus renverse totalement la compréhension que l’homme a pu se faire du service qui lui revient : non plus être au service d’un dieu réclamant son dû, mais, en communion à Dieu, être au service de tous. Être ami du Christ nous permet de servir.

L’Église est le signe de cette vocation de tout homme à devenir plus proche de Dieu et à travailler à l’unité du genre humain. Le diacre, baptisé au cœur de sa communauté et au cœur du monde, est donc lui aussi le signe de cette vocation. C’est ainsi par des choses très concrètes, très simples, parfois peu visibles, que nous aurons à cœur de vivre cet engagement auprès de ceux à qui nous sommes envoyés. Nos familles restent le premier lieu de notre vie chrétienne. Notre travail nous garde en contact avec toutes les réalités de notre société. Nous resterons vigilants avec vous pour que les portes de nos communautés restent ouvertes à celui qui, sur le seuil, a besoin d’être accueilli. Dans la joie d’être, parmi vous, futurs diacres !

Jean-Marie Warnan et Philippe Laplane.

"Prier Marie" : vendredi 18 octobre

https://www.saintmaximeantony.org/2019/09/prendre-soin-de-la-creation-vendredi-20.html

Les Vendredis de Sainte-Claire, un rendez-vous mensuel de formation de la Foi, 

à la maison paroissiale de Saint-Saturnin.


Deuxième soirée : vendredi 18 octobre à 20h30 

Prier Marie

- possibilité de prolonger la soirée par l’Adoration dans la chapelle de l'église jusqu’à 22h -

Rejoignez une équipe tandem !

https://www.saintmaximeantony.org/2019/10/blog-post.html

Vous êtes en couple depuis quelques années et souhaitez échanger, réfléchir avec d’autres sur les différents aspects de votre vie…

Rejoignez une équipe TANDEM !


Une 4ème équipe TANDEM se constitue à Antony et serait heureuse de vous accueillir pour démarrer !

En savoir plus sur les équipes TANDEM

Contact : Michel Rousset-Rivière, diacre –

Vos intentions de prière à Lourdes


A l'occasion du pèlerinage diocésain à Lourdes du 21 au 24 octobre,vous pouvez confier vos intentions de prière aux pèlerins en les déposant dans la boîte placée dans le narthex. 

Elles seront confiées à Marie lors de la messe à la grotte.

Evangéliser dans la rue : c'était le 4 octobre

https://www.saintmaximeantony.org/2019/10/evangeliser-dans-la-rue-cetait-le-4.html
Ce vendredi 4 octobre, la paroisse, à l’appel du père Olivier, a vécu une évangélisation de rue. Chacun était invité à partager cette aventure. Plus d’une vingtaine de personnes ont répondu à l’appel et, pendant qu’une dizaine de personnes priaient devant le Saint Sacrement, sept binômes se sont formés pour aller dans Antony.

S’appuyant sur l’expérience du groupe de prière charismatique Effata, les binômes sont partis après avoir entendu un enseignement sur ce qu’est l’évangélisation directe.

Trois points sont essentiels : 
  • on se prépare par la prière
  • on se nourrit de la Parole de Dieu et on la laisse jaillir en nous dans la rencontre avec l’autre car « Dieu parle de toi, Dieu te parle ». Et enfin, 
  • on se lance courageusement, en comptant l’un sur l’autre et tous les deux sur l’aide du Seigneur.
Évangéliser, c’est rencontrer une personne avec respect, avec bienveillance : c’est elle qui accepte de nous parler. C’est témoigner de notre joie de croire. C’est affirmer que Jésus t’aime et qu’Il est mort pour toi. C’est dire l’Amour du Père pour toi. Evangéliser, c’est aussi se laisser inspirer par l’Esprit. Notre propre Foi en est renforcée.

Merci Seigneur pour cette belle expérience en paroisse, merci pour toutes les belles rencontres que nous avons vécues. Nous te confions, Seigneur, toutes ces personnes que tu as mises sur notre route : bénis-les, accompagne-les, guide-les dans cette vie où Tu les attends !

Ghislaine.

Ilustration : Yves Guézou – guezou.fr

EDITO 6 OCTOBRE 2019 : Une paroisse branchée et connectée

https://www.saintmaximeantony.org/2019/10/edito-6-octobre-2019-une-paroisse.html

En 1946, Madeleine Delbrêl, mystique et assistante sociale (1904 - 1964), disait combien la fécondité de la vie du bienheureux Charles de Foucauld tirait sa force de l’Adoration Eucharistique. Elle écrivait ainsi : « Mieux que quiconque le Père de Foucauld a eu conscience des abîmes de grâce contenus en puissance dans un Tabernacle, mais auxquels il faut un trait d’union avec le monde, auxquels il faut des gens livrés, qui en soient comme le fil conducteur, comme la prise de courant, comme le branchement sur toute la pauvre humanité […]. Si au contraire tant de tabernacles de nos villes, de nos patronages, de nos villages semblent les sépulcres d’un être aimé, c’est qu’il leur manque, prosternés devant eux, des gens dont la seule occupation soit de recevoir de l’Eucharistie la grâce qui les rendra priants, immolés et donnés à leurs frères. Partout où, dans les églises, il y a eu des adorateurs ‘’en esprit et en vérité’’ : un Curé d’Ars, un Benoît Labre, un Charles de Foucauld, la grâce a bousculé des âmes et le monde a tressailli. »
Depuis quelques années, des paroisses partout en France - deux cents aujourd’hui - ont mis en place l’Adoration Eucharistique continue, et l’on constate de beaux fruits pour la communion fraternelle et la mission. À Saint-Saturnin et Saint-Maxime, avec les Equipes d’Animation Pastorale, nous avons à notre tour souhaité offrir ce beau cadeau à nos paroisses. Un site https://adorationantony.com a été mis en place, une équipe s’est constituée et des aménagements réalisés à l’oratoire Saint-Raphaël - 2, ruelle à Riou - et dans l’église Saint-Maxime.
S’engager à venir adorer une heure par semaine, en couple ou en binôme, constitue un formidable levier pour sa vie spirituelle, dans la fidélité et soutenu par la communauté. Cette chaîne ininterrompue de priants engendre une communion fraternelle très forte, nous devenons « connectés » les uns aux autres. Enfin, l’Adoration Eucharistique est au cœur de la mission de l’Église. Jour et nuit, les adorateurs intercèdent pour la paroisse et la ville. Ils confient tout spécialement à Dieu ceux qui souffrent, les plus pauvres, mais aussi tous les mouvements et associations qui œuvrent dans nos paroisses. Tous, adorateurs ou non, nous sommes concernés et nous pouvons recueillir le fruit de cette prière.
En nous rendant présent à Dieu une heure par semaine devant le Saint Sacrement, nous rendons Dieu vraiment présent à notre humanité. Coup d’envoi le 18 novembre.  
VENEZ, ADORONS !
Père Olivier LEBOUTEUX.

Accueil Grand Froid

https://www.saintmaximeantony.org/2017/09/accueil-grand-froid.html
Le 1er novembre prochain, pour la 14ème année consécutive, les portes de notre l’Accueil de Nuit Saint-Saturnin s’ouvriront pour une nouvelle saison.

Ce centre accueille des hommes venus de la rue et envoyés par le 115 ou le SAMU SOCIAL. Ces hommes sont hébergés plusieurs nuits consécutives ce qui leur permet de poser leur sac, prendre un peu de répit alors que dehors le froid sévit. Les tracas du quotidien étant mis entre parenthèses, ils pourront alors entreprendre ou continuer des démarches pour une vie meilleure, retrouver les gestes du quotidien, renouer avec une vie sociale plus stable, bénéficier de l’aide d’une assistante sociale.