* autres actus à découvrir *
conférences formations offres d’emploi livres mots bibliques
Les derniers articles...

Mots bibliques

Un mot de la bible à découvrir ou à redécouvrir, pour se l’approprier et cheminer avec lui. Ces mots de la semaine vous sont proposés par le Père Olivier Lebouteux.
*

Dimanche 17 septembre 2017

 « rancune »  - mènis -

 " Rancune et colère, voilà des choses abominables où le pécheur est passé maître." Si 27, 30
Le sage associe la rancune et la colère comme « choses abominables », caractéristiques de l’attitude du pécheur. La rancune provient d’un tort subi et qui pousse à rétablir la justice par la vengeance. Mais toute la Bible met en garde sévèrement contre la vengeance car elle va en s’amplifiant et aboutit à une destruction totale.

Le sage invite à « désamorcer » la rancune en nous avant qu’elle n’explose et ne fasse des dégâts parfois dramatiques. Le Seigneur vient rétablir la justice si nous renonçons à vouloir l’exercer nous-mêmes par la vengeance. La rancune ronge l’homme intérieurement et ne le laisse pas en paix, elle empêche la miséricorde de Dieu de venir guérir son cœur blessé.

Renoncer à se venger, c’est ouvrir au Seigneur un chemin de pardon et de guérison dont nous sommes les premiers bénéficiaires. La vengeance ne résout rien, elle ne laisse pas en paix et il en sera demandé compte au jour du jugement. Le pardon de Dieu rétablit la justice, il procure la paix, la guérison et le salut.
*

Dimanche 10 septembre 2017

 « guetteur »  - tsofé -

 " Et toi, fils d’homme, je fais de toi un guetteur pour la maison d’Israël. Lorsque tu entendras une parole de ma bouche, tu les avertiras de ma part." Ez 33, 7
La mission du guetteur comporte deux temps : écouter et avertir. Il écoute la parole du Seigneur pour aller avertir ses frères. Il joue un rôle de médiation, il est le porte-parole du Seigneur pour signaler ce qui menace la vie de ses frères. Sa responsabilité est lourde et sa mission ingrate. S’il n’est pas attentif avant tout à ce que dit le Seigneur, il ne pourra remplir son rôle, il risque au contraire de devenir un justicier pour son propre compte et non plus un envoyé.

La parole du Seigneur apporte toujours le salut, elle vient délivrer de la mort et ce qui y conduit. Mais l’homme ne mesure pas toujours les conséquences de ses actes, il peut se laisser entraîner vers des attitudes et des comportements dangereux pour lui-même et pour ceux qui l’entourent. Il est alors salutaire qu’un guetteur puisse l’éclairer sur son comportement, afin qu’il prenne conscience de sa conduite et la rectifier. Mais le guetteur peut se voir ignoré, voire rejeté parfois avec violence.

La vie du guetteur est solidaire de celle de ses frères, sa mission consiste seulement à les avertir, à chacun après d’en tirer les conséquences pour sa propre vie.
*
Dimanche 3 septembre 2017

« Qu’il renonce à lui-même »   - aparnèsasthô eauton -

 " Alors Jésus dit à ses disciples : « Si quelqu’un veut marcher à ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. »  " Mt 16, 24
La première condition que Jésus propose pour le suivre consiste à renoncer à soi-même.

La vie spirituelle commence par le renoncement. Le renoncement ne représente jamais un but en soi, il suppose un objectif : on renonce « en vue de ». Le renoncement implique toujours un acte de liberté indispensable pour suivre le Christ. Tout renoncement à soi-même coûte, et nous savons que, plus nous tenons à quelque chose ou à quelqu’un, plus nous pouvons consentir à de grands renoncements.

Notre désir de suivre Jésus trouve une expression concrète dans les renoncements que nous sommes prêts à faire : renoncer à une activité pour aller prier ou faire une visite à une personne seule ou malade indique, à travers nos choix, nos véritables priorités. L’expression originale suggère également l’idée de « prendre de la distance » par rapport à soi-même, ce qui signifie en définitive de ne pas compter sur ses propres forces pour suivre Jésus.

L’expérience enseigne en effet que, sans l’aide du Seigneur, nous ne pouvons le suivre dans la fidélité.