Menu

HORAIRES LE BULLETIN AGENDA VESTI ST-MAX' SOUTENIR
Les derniers articles...

Edito 9 juin 2019 : "Haut les voiles !"

https://www.saintmaximeantony.org/2019/06/edito-9-juin-2019-haut-les-voiles.html
La Pentecôte nous rappelle chaque année l'importance des dons de l'Esprit Saint, souffle de vie constitutif de l'Église, force d'expansion missionnaire et principe d'intériorisation. C'est par ces dons que l'amour de Dieu agit dans notre âme. Ils nous rendent capables de recevoir son action, à la manière de la voile d'une barque. Comme la voile, ils sont animés par le souffle de Dieu. Le rameur peut bien s'agiter tant qu'il veut, sans voile il ne profitera pas du vent et n'ira pas très loin.

Marquées par le péché, notre intelligence et notre volonté sont incapables, seules, d'atteindre Dieu. Mais ce que nous recevons de lui nous permet d'agir selon sa volonté et son amour. Par les dons de l'Esprit Saint, notre foi acquiert sur Dieu une lumière qui fait « connaître des réalités que l’on ne voit pas » (He 11,1) ; notre espérance, « comme une ancre de l’âme, bien fermement fixée, (...) pénètre au-delà du rideau » (He 6,19) ; notre charité nous fait participer à l'amour divin : « en ceci, l’amour, parmi nous, est accompli (...) tel Il est, Lui, tels nous sommes, nous aussi, dans ce monde » (1 Jn 4,17).

Les dons de l'Esprit-Saint ne s'épuisent pas, mais requièrent notre accueil. Si nous sommes attentifs à les laisser fructifier, ils se développent en même temps que progresse notre vie surnaturelle avec Dieu. Les saints nous montrent l'exemple de personnes installées dans la dépendance presque permanente de l'Esprit. « Ceux-là sont les vrais enfants de Dieu qui sont mus par l'Esprit de Dieu » (Rm 8, 14). Ils portent du fruit et brillent par leur fécondité spirituelle.

Que devons-nous faire au quotidien pour bénéficier de ces dons ? Les connaître, réaliser ce que Dieu peut faire par eux, demander à ce qu'ils croissent. Dans la confiance et l'amour, laissons se déployer les voiles. Pour attirer le souffle de l'Esprit, reconnaissons notre petitesse et notre faiblesse. Dans le silence intérieur, cherchons la volonté de Dieu et obéissons-lui. 

Marc LEROI, diacre.