Menu

HORAIRES LE BULLETIN AGENDA VESTI ST-MAX' PARTICIPER
d'autres actus à découvrir
le mot hebdo livre du mois rencontres formations offres d’emploi
Les derniers articles...

EDITO : la vraie sagesse pour aujourd'hui

https://www.saintmaximeantony.org/2018/10/edito-la-vraie-sagesse-pour-aujourdhui.html


La première lecture de ce dimanche nous rappelle que ce qui caractérise l’homme dans toute sa grandeur, c’est la recherche de la Sagesse : Sagesse précieuse au-delà de tous les autres biens.

Méditer souvent ce simple extrait ne serait pas sans intérêt. Lire le livre tout entier serait mieux encore. Sa rédaction intervient seulement quelques dizaines d’années avant la naissance du Christ, et cela est prophétique puisque pour nous chrétiens, la Sagesse a pour nom Jésus-Christ. Oui, la vraie Sagesse, c’est le Verbe de Dieu, c’est-à-dire la Parole de Dieu faite chair. C’est donc en suivant Jésus de près dans notre cœur et dans nos choix que nous poursuivons la seule vraie Sagesse, celle qui nous vient de Dieu. Intéressant à noter à une époque où dans notre occident l’on recherche avidement des méthodes, des recettes pour vivre plus à l’aise dans le corps et dans l’esprit.

Mais le Christ ne nous mène pas vers le zen ; il fait bien davantage. En toute circonstance il nous donne sa Paix et proclame que son joug est facile et son fardeau léger. Il dit même que celui qui le suivra boira une eau qui deviendra en lui une source jaillissante pour la vie éternelle ! Nous ne sommes plus là au niveau des petites recettes pour un mieux vivre, mais à celui d’une Promesse qui seule peut combler l’attente, même inconsciente, de tout homme qui porte vraiment ce nom. Cette Promesse, elle est pour aujourd’hui comme elle fut pour chaque siècle écoulé depuis 2000 ans. Ne croyons pas trop vite que l’homme, de nos jours, dans son désir de liberté, n’est plus apte à la recevoir. Ne cherchons pas à l’édulcorer pour qu’elle soit plus recevable. Jésus, dans l’Évangile d’aujourd’hui ne l’a pas fait vis-à-vis de cet homme de très grande bonne volonté qui n’a pas voulu, au moins provisoirement, aller jusqu’au bout de sa soif. Des catéchumènes font aujourd’hui ce chemin jusqu’à son terme et boivent parfois jusqu’à l’ivresse ; ils auraient beaucoup à nous dire… Le court passage de la Lettre aux Hébreux de la deuxième lecture proclame de manière incisive que nous sommes tous personnellement concernés. Là encore, relire ces quelques lignes ne serait pas du temps perdu.

Père Jean-Jacques BODVING